Mali – Yodé et Siro au front avec leur nouveau single « Les 49 » en hommage aux 49 militaires ivoiriens

Depuis quelques mois, l’atmosphère sociopolitique ivoirienne est cristallisée par l’affaire dite des ‘’49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali’’. Plusieurs réactions, certaines contradictoires et d’autres pour réclamer la libération des braves soldats ivoiriens ont fortement suscité débats et polémiques. Toutes les couches sociales y compris les artistes ont exprimé leurs opinions. Loin des buzz et autres coups d’éclats sur cette affaire, le duo de choc du Zouglou, Yodé et Siro, observait attentivement l’évolution de la situation. Depuis hier, YeS est sortie de sa réserve avec un nouveau single intitulé ‘’49’’. « Le zouglou a toujours été présent lorsque le pays est en difficulté.

Aujourd4hui, la Côte d’Ivoire fait face à une situation inédite. Il est donc de notre devoir, comme cela a toujours été notre logique, d’appeler au rassemblement autour du Président de la République afin que notre pays sorte rapidement de cette impasse », nous a confié, hier, Siro par téléphone.

Détaché de la passion, le texte est un appel à la cohésion sociale, à la sérénité et invite les populations à laisser le Président de la République régler le problème par la diplomatie. « Nous avons constaté que les Ivoiriens s’éloignaient quelque peu de la vision de diplomatie prônée par le Président de la République. Face à toute cette polémique qui montait avec des marches et de graves attaques verbales entre Ivoiriens, nous avons jugé utile de porter la voix pour appeler les uns et les autres à la retenue et à la sérénité. A travers ce single, nous voulons dire à tous qu’il faut laisser la diplomatie gérer le malentendu. Nous devons rester unis face à la situation. C’est un appel à la cohésion. Mais aussi l’expression de notre soutien à nos militaires et à leurs familles », a indiqué le binôme de Yodé.

YeS propose sur ce single un vrai zouglou comme le bon vieux wôyô peaufiné. Le texte est soutenu par une musique bien appropriée, représentative de l’univers militaire. Le rythme est exécuté façon ‘’mono’’, commando, avec en toile de fond des roulements de tambours militaires. Le tout enrobé par des messages forts comme : « Nous savons que vous ne serez jamais heureux de voir qu’il a des troubles dans votre pays qu’à cause de votre situation parce que vous êtes des Commandos donc formés dans le but de maintenir l’ordre et de défendre la nation. C’est pourquoi ne devons faire preuve de retenue afin de leur rendre honneur ». Ou encore : «Ivoiriens et maliens ne sont pas que des voisins mais deux peuples issus de pays frères. En un Ivoirien il y a un Malien et en un Malien il y a un Ivoirien… Président Ado, le peuple ivoire a confiance en toi pour une issue heureuse pour tous », afin qu’à la fin, Ivoiriens et Maliens dansent ensemble.

Fratmat
Serges N’Guessant

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire