Affaire Sawegnon-Hammond Chic – Une plainte bientôt déposée

Les acteurs de la lutte anti-tabac montent au créneau – Le Procureur Adou Richard dans leur viseur

Les ONGs engagées dans la lutte anti-tabac regroupées au sein du Réseau des Ongs Actives pour le Contrôle du Tabac en Côte d’Ivoire (Rocta-CI) et l’Union Générale des Consommateur de Côte d’Ivoire (UGCCI), ont décidé de porter plainte contre le PDG de Life TV et son égérie, l’animatrice de l’émission ‘’Allo Caviar’’ dans l’affaire concernant la scène tabagique et alcoolique, qui a fait le tour des réseaux sociaux le vendredi 26 août 2022 écoulé.

Face à la gravité de l’acte, la société civile a décidé d’interpeller les autorités ivoiriennes et saisir le procureur de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Adou Richard. La COMTATCI, le RECLTASU, Jeunesse Sans Tabac (JST), CILTAS-MS, ROCTA-CI avec à leur tête leur président Tall Lacina et l’UGCCI conduite par M. N’Guessan Kouakou, font partir des acteurs engagés dans la lutte anti-tabac qui ont décidé de donner une suite juridique à cette affaire présentant une photo de Fabrice Sawegnon et Hammond Chic, buvant le champagne et fumant le cigare.

Par cet acte, les OSC, veulent que cela serve d’exemple pour ne plus qu’un habitant de la Côte d’Ivoire, quel que soit son statut, s’offre en spectacle de cette manière. Surtout que nul n’est censé ignorer la loi. Pour la Société Civile engagée dans la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire, à l’analyse de cette situation, elle souhaite que l’Etat de Côte d’Ivoire, prenne des dispositions règlementaires afin que les différents textes qui ont été pris dans le cadre de la lutte anti-tabac, notamment la loi de 2019-676 du 23 juillet 2019 relatifs à la lutte anti-tabac, le décret portant institution d’un système de suivi, de traçabilité et de vérification fiscale des produits du tabac.de conditionnement du tabac et des produits de tabac pris en conseil des Ministre le mercredi 26 janvier 2022 et le Protocole pour l’élimination du Commerce illicite des Produits du Tabac, soient connus de tous et appliqués. Ces texts qui recommandent des mesures multisectorielles globales pour réduire la consommation de tous les produits du tabac sont d’une importance capitale pour prévenir l’incidence des maladies et les décès prématurés provoqués par la consommation de tabac et l’exposition à la fumée du tabac.

Pour rappel, depuis un moment la Côte d’Ivoire présente un sombre tableau par rapport à la consommation du tabac et des produits de tabac, tels que la Chicha, la cigarette électronique, la cigarette normale, le cigare, les narguilés, le tabac chiqué ou enroulé et bien d’autres. Selon les données de l’OMS après les enquêtes de 2005, dans le cadre de la lutte antitabac, elle a enregistré près de 5000 morts par an, dont 14% chez les jeunes et 28 milliards de dépenses pour la prise en charge des malades des produits de tabac. Face à cette réalité, les ONGs et l’UGCCI, espèrent une prise de conscience de l’ensemble de la population et appellent à un changement de comportement pour sauver des vies.

Fidèle Neto

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire