Quid de Nord stream 2 ? La stratégie de Moscou fait encore grimper les prix du gaz + 30% (record historique)

Les prix des carburants ont grimpé en flèche lundi matin partout en Europe.

Les revendeurs européens ont payé 31% de plus, car la Russie a décidé vendredi de maintenir l’important gazoduc Nord Stream 1 fermé pour maintenance plus longtemps.

Le prix est monté vers 280 euros, il y a un an il était à moins de 30 euros.

Avec la fermeture «forcée » de Nords tream 2 voulue par les Américains et les Européens, le gazoduc Nord stream 1 reste le principal lien gazier entre la Russie et l’Europe occidentale.

Selon les Russes, un entretien supplémentaire est nécessaire, mais selon l’Allemagne, le Kremlin utilise le pipeline à des fins politiques, ce qui est tout à fait normal selon des experts, vue les sanctions européennes contre la Russie.

Nord Stream 1 a fermé mercredi pour une révision de trois jours. Cependant, la Russie affirme avoir rencontré des problèmes supplémentaires pendant les travaux et que le gazoduc doit donc rester fermé plus longtemps. Combien de temps cela prendra n’est pas clair.

La nouvelle est arrivée quelques heures seulement après qu’un groupe de pays, dont l’Allemagne, a décidé d’imposer un plafond de prix sur le pétrole russe. Les pays, réunis au sein du G7, veulent s’assurer que la Russie reçoive moins d’argent pour financer la guerre en Ukraine.

Sylvie Kouamé

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire