Les cas de fraudes aux examens en baisse en Côte d’Ivoire selon le ministère

La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a relevé une baisse importante du nombre de cas de fraude durant les derniers examens à grand tirage, passant de 16.903 cas en 2020 à 11.536 en 2021 et à 6.112 en 2022.

“Chers collaborateurs, votre sens de la responsabilité et de l’abnégation nous aura permis de circonscrire et de contenir la fraude et la tricherie qui demeurent un défi majeur à relever. Notre objectif, c’est d’avoir zéro fraudeur aux examens. Nous sommes encore loin du compte, mais nous sommes sur le bon chemin”, a relevé Mariatou Koné, lors de la grande réunion de la rentrée scolaire tenue lundi 6 septembre 2022 au Lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam.

Ainsi, au cours de l’année scolaire 2021-2022, le ministère a mené des actions en vue de la lutte contre la tricherie aux différents examens. Il s’agit, entre autres, de l’utilisation de la vidéosurveillance et de détecteurs de métaux dans les centres d’examen du Baccalauréat et au Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), pour lutter contre la fraude et la tricherie, ainsi que du déploiement accru de force de l’ordre dans les centre de compositions.

Pour la ministre, il s’agit d’évaluer les enfants eux-mêmes, d’avoir leurs valeurs intrinsèques. “Je veux compter sur le civisme des candidats, la probité des surveillants et celle des parents”, avait indiqué Mariatou Koné lors du lancement de BEPC, le 13 juin à Bingerville. Elle a, par ailleurs, félicité toutes les parties prenantes à l’organisation des examens à grand tirage qui avait pour objectif d’arriver à “zéro fraude” aux examens.

Au total, 703.498 candidats ont composés pour le CEPE, 547 831 pour le BEPC et 330.567 pour le Baccalauréat, session 2022. Les taux de réussite de 64,76% ont été enregistré au CEPE, 28,89 % au BEPC, 30,78% au Baccalauréat.

(AIP)

tad/cmas

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire