Energie – Ouattara et Claudio Descalzi Pdg du groupe Eni, échangent sur les projets futurs

Par Jean Bavane Kouika

Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a rencontré le Président directeur général (Pdg) du groupe Eni, Claudio Descalzi, en mission de travail à Abidjan le 9 septembre. Pour parler du progrès des activités et des futurs projets de la compagnie dans le pays, ainsi que des zones d’intérêts communs et de collaboration.

Claudio Descalzi a illustré le développement actuel du champ Baleine, la découverte majeure d’hydrocarbures d’Eni, qui sera le premier développement Net-Zéro (Scope 1 et Scope 2) en Afrique. Les résultats probants du récent forage Baleine E1X confirment l’extension de la découverte dans le bloc adjacent, augmentant les estimations des volumes d’hydrocarbures en place à 2,5 milliards de barils de pétrole et 3 300 milliards de pieds cubes de gaz associé, soit une revue à la hausse d’environ 25%.

Le test de production fait dans le puits confirme aussi un potentiel d’au moins 12 000 barils de pétrole par jour. Cela permettra également d’optimiser les phases de développement à venir du réservoir, à travers l’implémentation d’une seconde phase présentement en étude, et d’augmenter le niveau de production à approximativement 150 000 barils par jour et 200 millions pieds cubes de gaz dans la phase finale du développement.

Le premier pétrole qui sortira de la première phase est confirmé pour la première moitié de 2023, tout juste 18 mois après la première découverte.

Le Président Alassane Ouattara et Claudio Descalzi ont aussi discuté des différentes initiatives qu’Eni est en train de déployer pour compenser les émissions du champ Baleine.

Les deux personnalités ont également discuté du programme de distribution extensive de foyers améliorés qui ont un impact économique direct car fabriqués en Côte d’Ivoire. Commencé en juin 2022 pour atteindre 400 000 bénéficiaires; des projets en foresterie dans un cadre REDD+ pour la conservation, la restauration et la gestion de forêts et de savanes.

Ces projets rentrent dans une phase d’étude couvrant une surface totale de 377 000 ha, suivant la convention signée avec le Ministère des Eaux et Forêts. Tous ces projets de compensation sont planifiés et développés dans le but de produire des impacts environnementaux, sociaux et économiques positivement signifiants pour les communautés locales.

Claudio Descalzi a fourni au président Ouattara une mise à jour sur le contenu local ainsi que les initiatives de renforcement de capacités à travers la formation de personnel hautement qualifié et le transfert de connaissance et de technologie, dans le cadre du protocole d’Accord signé en décembre 2021. Finalement, les parties se sont accordés à définir des initiatives communes dans la chaine de valeur agro-industrielle pour utilisation dans la bioraffinerie.

Eni opère en Côte d’Ivoire à travers sa filiale Eni Côte d’Ivoire Limited depuis 2015. En plus des blocs CI-101 and CI-802, sur lequel le champ Baleine s’étend, Eni détient la concession de cinq autres blocs dans les eaux profondes ivoiriennes : CI-205, CI-401, CI-501, CI-504, et CI-801, toutes avec le même partenaire Petroci Holding. Ces récentes activités d’exploration marquent le retour de la compagnie dans le pays ; Eni fut actif dans les secteurs pétroliers de l’amont et de l’aval dans les années 1960 et 1980.

Infos sercom

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire