Formation/installation sanitaire- La Coopération allemande GIZ et la Côte-d’Ivoire concoctent de nouveaux curricula [Cap, Bt, cQp]

De nouveaux curricula de formation professionnelle du CAP, BT et CQP en installation sanitaire élaborés par la Coopération allemande GIZ, ont été réceptionnés officiellement, le jeudi 15 septembre 2022 à Abidjan-Cocody, par le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Jean Arnaud Kouakou.

Ce nouveau programme qui s’inscrit dans le cadre du projet Partenariat pour la Formation professionnelle dans les métiers d’Installation sanitaire et photovoltaïque (PFPISPV), a été remis par la cheffe dudit projet, Carola Schmidt. Ce, en présence de la représentante de l’ambassade de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Elena Molina-Ruz.

A en croire, Jean Arnaud Kouakou, quatre centres de formation professionnelle, notamment Mohammed VI à Yopougon, CPM-Bat à Koumassi, IPNETP à Cocody et CET à Bouaké, ont servi de centres pilotes avant l’implémentation, dans trois ou quatre ans, de ce nouveau programme dans les 12 centres de formation professionnelle du pays.

« Ces nouveaux programmes sont les bienvenus, car il était nécessaire de rénover les curricula pour qu’ils correspondent aux besoins des entreprises. De sorte que les jeunes qui sortent de nos centres aient réellement les compétences requises par les entreprises », a-t-il dit.

Le directeur de cabinet adjoint a confié ces programmes à l’Inspection générale dudit ministère. Puis, il a annoncé que des ateliers de renforcement des capacités des enseignants spécialisés dans ce domaine sont prévus. Un rééquipement est également prévu pour certains établissements.

Il a ajouté que d’autres formations suivront après la formation en installation sanitaire qui sera à la fois diplômante et qualifiante. Non, sans assurer les apprenants en installation sanitaire qu’avec ce nouveau programme, le taux d’insertion sera meilleur.

Selon Carola Schmidt, ce projet a été réalisé pendant trois ans et demi, en partenariat avec le ministère en charge de la Formation professionnelle.

« Ce nouveau programme intègre une partie encastrée sur les installations basées sur les énergies renouvelables (solaire-thermie), des installations qui vont contribuer à la réduction des factures d’électricité. Nous avons également des installations infrarouges qui fonctionnent avec un détecteur de mouvement pouvant éviter la propagation de certaines maladies comme le Coronavirus », a indiqué Carola Schmidt.

CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire