Alloco-Koffikro (Ouellé) sous les eaux du fleuve N’Zi

Les populations du village d’Alloco-Koffikro, dans la sous-préfecture d’Ananda, dans le département de Ouellé, sont sous le désarroi à cause des pluies diluviennes. En effet, leur village est sous les eaux.

Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 septembre, une partie du village a été engloutie par la montée des eaux du N’Zi, l’un des affluents du fleuve Bandama. Cette période de crue provoquée par des pluies en amont continue. Ce qui favorise la montée régulière des eaux.

Selon Kouadio Bah Alphonse, porte-parole du chef du village, joint par téléphone, le bilan partiel fait état de dégâts matériels, notamment l’effondrement de plusieurs maisons et la destruction de nombreuses plantations. Ce qui a provoqué le déplacement des populations impactées.

Toutefois, aucune perte en vie humaine n’a été constatée. Isabelle Léa Aya yao épouse Amédée, sous-préfète d’Ananda, en compagnie des pompiers civils de l’Iffou, s’est rendue sur les lieux. Elle a indiqué que la partie du village où il y a la montée des eaux est « une zone à risques » que les populations doivent éviter. Aussi a-t-elle a fait remarquer que ces eaux sont sources de nombreuses maladies à court ou à long terme et donc qu’il fallait s’en méfier.

Ibrahima Sory Doumouya, commandant des pompiers civils basés à Daoukro, s’est dit être à la disposition des habitants d’Alloco-Koffikro et a demandé que le point de l’évolution lui soit fait à temps réel afin que les secours interviennent au moment opportun.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire