Politique – Réélu à la tête de son Gps dissous, Soro appelle à la fusion de tous les mouvements proches de lui

Après son congrès qu’il a tenu le 13 août 2022 par visioconférence, Générations et peuples solidaires (Gps) de Guillaume Soro a procédé au renouvellement des mandats du président et des commissaires aux comptes. C’était le samedi 17 septembre 2022, à l’issue de la Conférence nationale d’expression citoyenne (Cnec), instance suprême du parti soroïste. L’élection était à l’ordre du jour de cette conférence et sans surprise, Guillaume Soro a été plébiscité avec 97,34 % des voix.

Candidat unique à sa propre succession, Guillaume Soro a déploré cet état de fait, lui qui  »aime les défis » et les challenges. Mais il n’a pas boudé sa victoire. Dans un contexte où le parti est dissous, le président condamné à vie par contumace et ses 19 co-accusés à des peines tout aussi lourdes, depuis une décision de justice du 23 juin 2021, organiser ce conclave était en lui-même un défi. Mais se prévalant d’un appel interjeté par ses avocats qui avaient dénoncé le verdict, Gps a pu se sortir d’affaire et peut se réjouir d’avoir respecté ses textes fondateurs.

Dans un discours d’orientation de plus de 20 minutes après sa reconduction, Guillaume Soro a salué le dévouement des cadres de son parti et des mouvements politiques qui soutiennent sa cause. Il s’est réjoui de la libération de l’ancien Dg de l’Infs Mamadou Traoré et condamné l’incarcération de Pulchérie Gbalet qu’il considère comme une détenue d’opinion.
Dans les mesures qu’il arrête, il préconise l’élection comme mode d’accès à la tête des structures de base. Mais dit-il, dans les conditions actuelles, les élections n’auront lieu que dans les localités où elles peuvent se dérouler avec une forte probabilité, notamment dans ses fiefs du Nord du pays. Dans les autres localités il s’est proposé de nommer les responsables à titre provisoire. L’autre décision majeure est son appel à tous les mouvements soroîstes afin qu’ils fusionnent enfin pour une cohésion et une unicité d’action. Il leur a recommandé vivement d’investir le terrain afin de rendre possible la victoire de Gps en 2025, à l’élection présidentielle à laquelle il se projette déjà.
Il n’a pas manqué de fustiger la gouvernance actuelle faite selon lui de déni de justice et de démocratie.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire