Le nouveau Boulevard de France à Abidjan renforce la fluidité du trafic dans la commune de Cocody

Le Boulevard de France, long de 5,5 km, est situé dans la commune de Cocody. L’infrastructure s’étend de la sortie Sud de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody pour se raccorder au carrefour du Lycée français Jacques Prévert.

Elle donne également sur la voie d’accès au village de M’Badon en passant par la Riviéra Golf, le village d’Anono et l’Ivoire Golf Club.

Le redressement et le prolongement du Boulevard de France ont permis de transformer ce tronçon en une voie neuve de 2×2 voies. Chacune de ces voies est large de 7 mètres et séparée de 3 mètres de terre-plein central.

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire vise à « relier les différents quartiers, faciliter les déplacements professionnels et assurer ainsi la continuité des flux », fait observer Jaques-Elvis Anoma, sociologue.

La première section, d’une longueur totale de deux kilomètres, s’étend du bas de l’université de Cocody jusqu’à l’église Notre Dame de la Tendresse en passant par la grande mosquée de la Riviera Golf.  » Cette première section du Boulevard de France redressé longue de 2 km contribue à faciliter l’accès au pont Henri Konan Bédié , dénouer les bouchons dans la circulation aux heures de grandes affluences «, témoigne Antoine Olivier Konan Koffi, cadre de banque.

Après l’ouverture du boulevard de France redressé en 2015, des travaux d’extension ont été entrepris et ont consisté au prolongement de l’ouvrage jusqu’au boulevard Mitterrand. Cette seconde section, d’une longueur de 3,5 km s’étend du carrefour de l’Église Notre Dame de la Tendresse sis à la Riviera Golf, en passant par le village d’Anono et l’Ivoire Golf Club, pour se raccorder sur la voie d’accès au village de M’Badon, au niveau du lycée français Jacques Prévert.
« Cet ouvrage joue un rôle majeur dans le fonctionnement de la commune de Cocody. Non seulement il vient résoudre l’épineuse question des embouteillages, mais contribue, notamment à la vivacité économique de ladite commune », s’est réjouie Judicaëlle Pélagie Gondo, étudiante à Cocody

L’aménagement de cette infrastructure renforce la mobilité. Chose qui permet au boulevard de France d’enregistrer plus de 40 000 véhicules par jour. La réalisation des travaux a généré des centaines d’emplois directs et des milliers d’emplois indirects.

Source : CICG

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire