Blaise Compaoré déchu de son titre de docteur honoris causa accordé par une Université française

L’université Jean Moulin Lyon 3, a décidé de déchoir de son titre de docteur honoris causa, l’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré condamné à perpétuité dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara et de ses douze compagnons en 1987.

Le 20 septembre, le président de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Éric Carpano, proposait au conseil d’administration restreint aux enseignants-chercheurs de déchoir Blaise Compaoré de son titre de Docteur honoris causa, qui lui avait été accordé en 2004.

C’est désormais chose faite. En effet, le « conseil d’administration a adopté cette proposition à l’unanimité », a indiqué l’Université Jean Moulin, dans un communiqué.

Cette décision se justifie par le fait que Blaise Compaoré a « gravement manqué aux valeurs de la communauté universitaire, notamment aux principes les plus fondamentaux de la démocratie, de l’État de droit, des droits humains et des libertés académiques ».

« La condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité de M. Compaoré pour complicité d’assassinat d’un opposant politique est de nature à porter gravement atteinte à l’honneur, à l’image et à la considération de l’Université Jean Moulin lui ayant conféré le titre de Docteur honoris causa », explique le conseil d’administration, composé d’enseignants-chercheurs.

Réfugié en Côte d’Ivoire, après sa chute du pouvoir en 2014, Blaise Compaoré a été jugé par contumace et condamné à la prison à perpétuité pour « complicité d’assassinats » du père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara et ses compagnons d’infortune.

Boa, Ouagadougou

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire