Présidentielle: Billon candidat en 2025 sans le PDCI si Bédié se présente ?

Jean-Louis Billon pourrait se passer de la discipline du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) pour se présenter en tant que candidat indépendant à la présidentielle de 2025 si le choix de son parti, à ses yeux, n’est pas judicieux. Lors de son passage à une émission télé, vendredi dernier, le député de Dabakala a fait une
annonce dans ce sens.*

Comme pour le scrutin d’octobre 2020, Jean-Louis Billon a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle de 2025. L’annonce a été faite par le concerné lui-même, vendredi dernier, sur le plateau du life week-end de life TV. Si en 2020, le député de Dabakala a dû plier l’échine devant la décision d’Henri Konan Bédié de croiser le fer avec
Alassane Ouattara dans les urnes, les choses, cette fois-ci, il les annonce différemment.

L’homme d’affaires n’exclut pas la décision d’y aller sans étiquette politique si jamais son parti venait à choisir « un candidat comme ça au pied levé en pensant qu’il peut gagner ». Lorsqu’il est questionné sur sa participation à la future élection, quoi qu’advienne, la réponse du cadre du doyen des partis politique ivoirien est sans ambigüité. « Je me suis programmé pour ça », a-t-il affirmé avant de poursuivre.

« Ce que je ne supporterais pas, c’est qu’on choisisse un candidat comme ça à la levée en pensant qu’il peut gagner. Si je sens que ce candidat va nous amener à la défaite, en ce moment-là, je changerai de stratégie », a ajouté l’ancien ministre du Commerce. Reste à savoir comment cette sortie sera appréciée au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

Pour rappel, après avoir annoncé il y a un an sa volonté de porter le flambeau du parti dirigé par Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2025 sur cette même chaîne de télévision, Jean-Louis Billon avait été victime d’une levée de boucliers de la part de certains de ses camarades de parti.

Il lui avait été reproché une forme de parricide ou la volonté de mettre le Sphinx de Daoukro au garage. Face à cette pression, le député de Dabakala avait revu sa copie, allant jusqu’à présenter des excuses au président du Pdci. Finalement, Henri Konan Bédié sera désigné comme porte étendard du plus vieux parti à cette élection. Celui-ci n’y
prendra pas part puisqu’aligné avec l’ensemble de l’opposition pour dénoncer le viol de la Constitution par Alassane Ouattara qui se présentait pour une troisième candidature illégale. Aujourd’hui encore, il remet le couvert en choisissant le même canal.

Cela intervient moins de deux semaines après le dernier bureau politique du Pdci tenu le 29 septembre dernier à Daoukro où HKB a été désigné « candidat unique » au prochain congrès pour la présidence dudit parti.

Cette situation n’a pas manqué d’alimenter le débat entre des jeunes du Pdci qui militent pour que du sang neuf soit insufflé au vieux parti.

Pour les uns, Henri Konan Bédié est fatigué, il doit jouer désormais le rôle de sage et de coach-encadreur de la jeune garde qu’ils estiment assez suffisamment outillés pour reprendre la main. Quant aux autres, ils estiment que « le bouddha » est le seul à pouvoir garantir l’unité et la stabilité du Pdci. De ce fait, ils ne voient pas meilleur cheval que lui pour la présidentielle à venir.

Générations Nouvelles

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire