Au Mali décès de l’ancien Premier ministre Younoussi Touré à Paris

Lu pour vous
Serge Daniel@sergedanielinfo
« #Mali-Politique-Décès/ Younoussi Touré, ancien Premier ministre du Mali, ancien Président de l’Assemblée nationale, Premier Président de l’URD (parti de feu Soumaïla Cissé) est décédé ce 17 10/ des suites de maladie à Paris . Un très grand Monsieur! Condoléances à sa famille. »

Biographie selon Wikipedia
Younoussi Touré a suivi ses études primaires et secondaires à Niafunké, à l’École des artisans soudanais, à l’École normale de Sévaré, à l’École normale de Katibougou et au lycée Askia Mohamed. Il commence ses études universitaires en 1963 à l’Université d’Abidjan, dont il sort en juin 1965 avec le diplôme d’études économiques générales (DEEG). Il continue ses études à l’Université de Dakar à l’École de formation technique de la Banque de France. Il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en sciences économiques.

A l’Université de Dakar, il est secrétaire général de l’Association des étudiants et stagiaires maliens à Dakar (AESMD). A ce titre, il participe à la grève qui dénonce le coup d’Etat militaire contre le président ghanéen Kwame Nkrumah en 1966.

Younoussi Touré a travaillé à la Banque centrale du Mali où il a été directeur général avant de devenir conseiller spécial du gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Nommé Premier ministre le 9 juin 1992 par le président Alpha Oumar Konaré, il démissionne le 12 avril 1993 il a été remplacé par Abdoulaye Sékou Sow. Membre fondateur de l’Union pour la république et la démocratie (URD), il en est le président. En septembre 2007, il est élu premier vice-président de l’Assemblée nationale.

À la suite du coup d’État de mars 2012, Dioncounda Traoré, président de l’Assemblée nationale, a pris ses fonctions de président par intérim du Mali en avril 2012. Par conséquent, le poste de président de l’Assemblée nationale a été considéré comme vacant, et Touré, premier vice-président de l’Assemblée nationale, lui a succédé à ce poste. La décision de déclarer le poste vacant et de désigner un successeur a été renvoyée à la Cour constitutionnelle pour confirmation, et la cour a donné son approbation le 8 juin 2012. Il a continué de présider l’Assemblée nationale jusqu’aux élections législatives de novembre 2013, au cours desquelles il ne s’est pas porté candidat à une réélection.

Lors du troisième congrès ordinaire de l’URD en novembre 2014, Soumaïla Cissé a succédé à Younoussi Touré à la présidence de l’URD. Touré a plutôt été désigné président honoraire.

Il est l’époux de la femme politique Touré Alimata Traoré.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire