Le Lycée Professionnel Sectoriel de Yopougon incarne les enjeux de la stratégie de développement du pays, indique Patrick Achi

Abidjan, le 20 octobre 2022 – Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a indiqué le jeudi 20 octobre 2022 à Abidjan, que le Lycée Professionnel Sectoriel de Yopougon(LPS), incarne les enjeux de la stratégie de développement de la Côte d’Ivoire. C’était à l’inauguration dudit Lycée, qui forme aux métiers de l’Agro-Industrie et de la Maintenance Industrielle, afin de renforcer l’adéquation Formation-Emploi et le partenariat Ecole-Entreprise de formation continue.

« Avec l’inauguration du Lycée Professionnel Sectoriel de Yopougon, nous sommes au cœur des enjeux de la stratégie de développement du pays, mêlant industrialisation, formation du capital humain, insertion de notre jeunesse, accélération de notre dynamique de croissance que nous voulons toujours plus durable, verte et inclusive », a dit Patrick Achi.

Et d’ajouter que ce Lycée illustre la volonté claire du gouvernement de faire de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle une vraie alternative à l’enseignement général. Il incarne cette passerelle solide vers l’emploi durable. C’est ce qui justifie la volonté du gouvernement de faire passer le taux de scolarité dans ce secteur de 5% aujourd’hui, à 15% dès 2025 et 20% en 2030, en redoublant d’efforts pour doter le pays d’infrastructures dignes de ce nom.

Pour Patrick Achi, au cœur de la « Vision 2030 » du Président de la République, Alassane Ouattara, au cœur de la stratégie de développement de la Côte d’Ivoire et de son Plan National de Développement (PND 2021-2025), se trouve l’amélioration du capital humain du pays, pour qu’à partir du talent et du labeur d’un peuple, il soit possible de bâtir une nation toujours plus prospère et solidaire. Toute chose qui place l’éducation et la formation au centre de l’action du gouvernement.

Ainsi la qualité de l’enseignement, son adéquation à la stratégie de développement du pays et aux compétences humaines et techniques que cela nécessitera, est donc essentiel, non seulement pour l’avenir du pays, mais également pour forger et stimuler la productivité de la main d’œuvre. Ceci permettra d’accroitre la disponibilité de travailleurs qualifiés sur le marché de l’emploi et d’améliorer davantage l’attrait des investisseurs pour la Côte d’Ivoire et ses secteurs économiques stratégiques.

Le Chef du gouvernement a indiqué que la transformation structurelle de la Côte d’Ivoire, avec une transformation nationale des productions agricoles, nécessitera des ouvriers qualifiés, des techniciens de haut niveau, tout autant que des ingénieurs pour améliorer la productivité et la compétitivité de l’économie.

Le LPS offre des formations initiales en BTS Conducteur de procédés, BT conducteur de ligne et CAP Conducteur de machines pour la filière Agro-Industrie. Il cible également le BTS Maintenance industrielle et le BT Agent de maintenance pour la filière Maintenance Industrielle. En outre, le Lycée propose des formations continues de type Certificat de qualification professionnelle (CQP) Froid Industriel, Electricien d’équipements et Mécanicien monteur.

Construit sur une superficie de 4 hectares, les travaux du LPS sont financés par le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), pour un coût estimé à 9 milliards de FCFA. L’établissement a une capacité d’accueil de 390 apprenants. Ouvert depuis l’année scolaire 2020-2021, il compte à ce jour 241 apprenants, dont 205 garçons et 36 filles.

Pour le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, Koffi N’Guessan, le Lycée Professionnel de Yopougon a pour vocation de former un capital humain compétent indispensable à la vitalité industrielle de la Côte d’Ivoire. A cet égard, l’établissement contribuera à développer l’école de la 2e chance, en accueillant 200 jeunes pour leur formation de spécialité.

Grâce au C2D, le gouvernement pourra construire, réhabiliter et équiper des centres de formations à Yopougon et à Daoukro, qui accueilleront bientôt près de 3 000 nouveaux apprenants, pour un montant de 12 milliards de FCFA. Grâce à d’autres leviers financiers, Daloa accueillera un nouveau lycée professionnel d’un montant de 13,5 milliards de FCFA.

En outre, sept établissements de formation professionnelle seront bâtis à Ebimpé, Drabo, Dabakala, Kong, Korhogo, Yamoussoukro et Gbéléban, pour un montant global de plus de 146 milliards de FCFA, accompagnés de 16 autres établissements, d’un coût de 37 milliards de FCFA. La coopération espagnole permettra la construction et l’équipement d’un centre de formation en énergie renouvelable, à hauteur de 7 milliards de FCFA.

Primature

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire