La production d’or baisse à Yaouré – Mais Perseus pense pouvoir produire 500 000 onces en 2022

(Agence Ecofin) – En Afrique de l’Ouest, l’australien Perseus Mining exploite Edikan au Ghana et les mines d’or ivoiriennes Yaouré et Sissingué. Sur les 390 000 onces livrées par les trois actifs entre janvier et septembre 2022, Yaouré représente environ 230 000 onces.

Pour la période de trois mois terminée le 30 septembre, l’australien Perseus Mining a produit 137 460 onces sur ses opérations, soit une hausse de 12 % en glissement trimestriel. C’est ce qu’a annoncé la compagnie dans son bilan d’activité publié le 20 septembre, précisant qu’elle reste en bonne voie pour livrer 240 à 265 000 onces d’or pour la seconde moitié de l’année, comptant pour le premier semestre de son exercice 2023.

La production de la mine d’or Yaouré, son actif phare exploité en Côte d’Ivoire, a baissé de 12 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 71 469 onces. Cela y porte la production des neuf premiers mois de l’année à 229 540 onces.

Notons que la diminution de la production d’or à Yaouré est compensée par la hausse de 81 % enregistrée à Edikan. La mine d’or ghanéenne a en effet livré 52 127 onces, contre 28 668 onces au deuxième trimestre. A Sissingué, seconde mine d’or ivoirienne de Perseus, la production d’or a atteint 13 864 onces.

Pour rappel, les mines de Perseus ont livré 252 850 onces d’or au premier semestre 2022. La compagnie vise pour l’année entière une production d’or d’au moins 500 000 onces.

Emiliano Tossou

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire