Métro d’Abidjan: Les ménages impactés de Port-Bouët ont jusqu’au 10 novembre pour leurs indemnisations (visite de chantier)

Le ministre Amadou Koné satisfait de l’accélération de la libération des emprises après la visite du chantier ; voici les dernières précisions concernant les nouveaux impactés de Port-Bouët

Le Ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a exprimé sa satisfaction de l’accélération de l’opération de libération des emprises après une visite effectuée le vendredi 28 octobre 2022 sur le tracé du projet du Métro d’Abidjan.

A bord d’une draisine, Amadou Koné à la tête d’une délégation de la cellule d’exécution du plan de Réinstallation des populations affectées ( CE-PAR), du BNEDT, du comité de suivi du plan de Réinstallation des populations affectées ( CS-PAR), et des médias, a parcouru le trajet du prochain métro d’Abidjan au départ du carrefour Akwaba de Port-Bouët jusqu’au Plateau en passant par Anyama, long de 37 km. Avant la visite, Amadou Koné a reçu en audience à son cabinet la famille Ngouan endeuillée et a échangé avec les nouveaux impactés de Port-Bouët à la mairie de ladite commune. Ces derniers ont jusqu’au 10 novembre pour terminer les négociations d’Indemnisation et 30 novembre pour libérer les emprises .

Abidjan. Vendredi 28 octobre 2022
C’est à bord d’une draisine que le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a effectué une visite guidée des travaux de la ligne 1 du métro d’Abidjan. Parti de la commune de Port-Bouët au carrefour Akwaba, lui et la délégation qui l’accompagne ont parcouru les 37km allant de Port-Bouët à Anyama en passant par Plateau. Ils ont pu constater non seulement l’effectivité de la libération des emprises du tronçon mais également les travaux des arrêts ( gares) du métro. Ils sont une dizaine. A savoir Port-Bouët ( Akwaba) ; Marcory ( Immeuble Maha, Sacko) ; Treichville ( Sucaf, chantier du plot d’essai et Gare Sitarail) ; Plateau( Geco/ Inspection primaire) ; Adjamé ( Passage à niveau Amondji) ; Attecoubé pont ferraille ( campement) ; Abobo( Andokoi, Rail 6) et Anyama ( zone du dépôt).

« Il était important pour nous de faire ce parcours pour voir si le délai que nous avons convenu au mois de mars 2022 avec l’entreprise de construction du métro qui est de libérer les emprises d’ici le 30 novembre 2022 est tenable. Je suis très heureux que ces travaux de libération des emprises soient effectués à 95%. C’est l’occasion de remercier et féliciter toutes les populations impactées des 9 communes d’Abidjan, Koumassi y compris avec leurs municipalités pour la bonne et parfaite collaboration. Féliciter enfin toutes les équipes techniques et parties au projet pour leur dévouement et travail » a souligné le ministre Amadou Koné à la fin de la visite.

Les populations impactées de Port-Bouët ont jusqu’au 10 novembre pour terminer les négociations d’indemnisations et 30 novembre pour quitter les habitations.

En marge de cette visite du chantier des emprises, le ministre Amadou Koné a échangé avec les nouveaux impactés de la commune de Port-Bouët.
« J’avais déjà reçu une partie de ces impactés le 13 septembre dernier à mon cabinet et promis les revoir pour faire le point de la situation. Je suis donc venu les rassurer de trois choses : premièrement, tous les impactés seront dédommagés.

Ce sont aujourd’hui plus d’un milliard de Fca qui a été payé sur la seule commune de Port-Bouët. Je suis venu rassurer les 145 ménages sur les 425 impactés qui traînent encore les pas. Deuxièmement, leur dire que dans les autres communes tout s’est bien passé et qu’il était important qu’ils comprennent la situation et libèrent les emprises avant le 30 novembre 2022. Je les ai donc exhortés à se mettre en rapport avec la cellule d’exécution du plan de Réinstallation des populations affectées ( CE-PAR), pour la signature de leurs certificats d’indemnisations au plus tard le 10 novembre 2022. Passer ces délais, l’état sera contraint de procéder à la libération totale des emprises car nous avons convenu de mettre à la disposition de l’entreprise de construction du métro le tracé libéré avant le 15 décembre 2022. Et laisser place à la phase des travaux du génie civil.

Notre souhait est de voir circuler la ligne 1 du métro d’Abidjan dans quatre (4) ans soit en 2026.

Enfin, avec les populations impactées de Port-Bouët nous avons décidé de lettre en place un comité de programme de libération des emprises. Il sera composé des agents de la mairie, du CE-PAR , BNETD et des représentants des populations affectées. Pour finir il n’y aura plus de démolition avant le 30 novembre prochain » a-t-il précisé.

Les populations impactées de Port-Bouët disent merci à Amadou Koné

Car si les populations impactées de Port-Bouët sont mécontentes après les assurances données par le ministre Amadou Koné en septembre dernier, c’est bien à cause de la présence des Cartepillars qui auraient détruit certaines bâtis hier jeudi 27 octobre 2022.
Convaincues et rassurées par les précisions et assurances données par le ministre Amadou Koné, les populations impactées de Port-Bouët à travers leurs porte-paroles ont dit merci à Amadou Koné et à l’ensemble du gouvernement, le premier ministre Achi Patrick et le président de la République pour ce notre projet.

La compassion du gouvernement

Avant Port-Bouët, le ministre Amadou Koné a au nom du Premier ministre reçu en audience M. Ngouan résidant dans l’un des bâtiments impactés par le projet du métro dans la commune de Port-Bouët suite au décès de son épouse dans les circonstances non encore élucidées le 31 août 2022.

Bon à savoir

Lancée en 2021, l’opération de libération des emprises impactées par le projet du métro d’Abidjan a connu un franc succès. Après une pause qui a permis de recenser toutes les personnes impactées et débuter leur prise en charge( compensation financière), l’opération a repris en août 2022 avec l’ajout de nouveaux impactés, principalement de Port-Bouët. Ils sont au nombre de 425 et jusqu’aujourd’hui les discussion avec l’état avancent bien.

Après une première rencontre au cabinet du ministre des transports Amadou Koné en septembre dernier, le ministre Amadou Koné a rencontré ce vendredi 28 octobre 2022 à la mairie de Port-Bouët les mêmes nouveaux impactés des bâtiments 27, 28 et 29 de Port-Bouët SOGEFIA afin de faire le point des compensations.

Ce fut l’occasion le pour le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné d’exprimer sa satisfaction dans l’ensemble et de saluer toutes les équipes sur le terrain, la CE-PAR, le BNETD, les ministères et les administrations publiques impliquées car à l’en croire, une bonne partie de l’emprise à été libérée dans la partie Nord : d’Anyama au Plateau en passant par Abobo, Adjamé et Attécoubé, le travail est bien visible.
Il faut maintenant travailler à sécuriser l’emprise , afin d’éviter une recolonisation des sites libérés .
Notons que la sur la Zone nord, plus de 7622 impactés ont été payés contre 329 sur la zone sud. Soit 7951 Payés sur un total 13.000 affectés. Malheureusement 443 personnes impactées dont les dossiers sont disponibles pour le paiement sont injoignables.

Il y a aussi ceux qui sont en négociation pour la signature de leurs certificats de compensation. On note, cependant, quelques personnes qui n’ont pas encore entamé les négociations.
Enfin pour ceux qui souhaitent un recasement , il n’y a pas de recasement des impactés. Il s’agit d’une Indemnisation numéraire pour tout le monde. L’état ne donne pas de maison, ni de terrain.

Sercom Ministère des Transports

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire