Rémunération des cacaoculteurs: Le ministre Adjoumani se fâche et dénonce une injustice

Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural a pris la parole pour évoquer la question de la rémunération des cacaoculteurs. Afin d’obtenir la hausse des prix qui doit pallier à ce qu’il qualifie “d’injustice”, M. Adjoumani affirme que la Côte d’Ivoire entend durcir le ton face à ses partenaires commerciaux. Il évoque ainsi la publication du nom des entreprises “qui ne jouent pas le jeu”. Le ministre a également souligné les transformations en cours de la filière, sous l’impulsion du gouvernement ivoirien : améliorer la traçabilité du cacao, augmenter la scolarisation des enfants d’agriculteurs, et accélérer la transformation locale des fèves de cacao.

La Côte d’Ivoire et le Ghana boycottent la World Cocoa Foundation, la grande réunion internationale des professionnels du cacao à Bruxelles

Le 26 et le 27 octobre, les deux pays qui constituent “l’OPEP du cacao” et représentent à eux seuls plus de 60 % de la production mondiale de cacao, étaient absents de la réunion annuelle des professionnels du secteur, organisée à Bruxelles. Témoignant leur mécontentement vis-à-vis des pratiques actuelles de leurs partenaires commerciaux, cette décision des représentants d’Abidjan et d’Accra constitue un nouveau bras de fer dans les négociations sur le marché du cacao. Alors que sont annoncés divers partenariats avec des acteurs publics et privés pour améliorer la durabilité de la filière, les deux pays producteurs espèrent ainsi faire du prix du cacao la priorité des négociations.

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire