Municipales 2023 au Plateau: Sawegnon revient à la charge et annonce les couleurs

Fabrice Sawegnon annonce les couleurs par rapport aux municipales de 2023 au Plateau. En effet, face à deux cent jeunes parmi lesquels certains lui ont demandé d’être à nouveau candidat à l’élection municipale de 2023, Fabrice Sawegnon a donné le samedi 29 octobre 2021 son accord de principe, tout en disant que cela dépend de ses interlocuteurs. Explication.

Le patron de Voodoo group, Fabrice Sawegnon, a échangé avec 200 jeunes de la cité policière, samedi 29 octobre 2021 à l’hôtel Les jardins du rail, au cours d’un meet-up consacré au développement personnel. Répondant à une de leur préoccupation sur les raisons de sa candidature en 2018, et à invitation à être à nouveau candidat en 2023, le père du slogan « avec le cœur », n’a pas dit non, même s’il a dit que cela dépend surtout de l’adhésion des jeunes à un projet d’ensemble.

Comment réaliser son rêve ou partage d’une expérience qui inspire
200 jeunes issus de la cité policière, un quartier du Plateau, ont demandé à Fabrice Sawegnon le secret pour réaliser leurs rêves. C’était lors d’un meet-up au cours duquel le patron de Voodoo a raconté son enfance au « 6 bâtiments » puis au quartier « Chiens méchant », tous les deux situés au Plateau. Selon lui, son enfance ressemble à celle de ceux qu’il avait devant lui samedi, dans la grande salle de l’hôtel « Les jardins du rail ». « Comme vous, j’étais assis comme vous l’êtes aujourd’hui et j’écoutais », s’est confié le patron de Voodoo.

Pour lui, la première condition pour devenir un chef d’entreprise est de croire en son rêve. « Vous avez besoin de croire en vous-même, de croire en vos capacités. Vous avez également besoin d’avoir des valeurs fortes qui vous portent au quotidien. Vous avez besoin, quand c’est difficile, de continuer à marcher pour avancer. Car personne ne doit vous arrêter. » En plus de la détermination, il faut aussi un environnement social favorable.

Le patron de Voodoo a expliqué à cet égard que son cycle scolaire et universitaire s’est fait dans des écoles publiques. D’abord à l’école primaire publique de la Ran, puis au lycée technique d’Afrique et, enfin, à l’INSET devenue l’INP-HB. Il a donc conseillé à ses jeunes hôtes d’aimer le travail assidu plutôt que de se laisser attirer par les facilités.

Au cours des échanges qui ont suivi son propos liminaire, les jeunes du Plateau ont demandé la vision de leur invité pour la commune puisqu’en 2018, il y avait été candidat aux élections municipales. Le patron de Voodoo a donc expliqué les raisons pour lesquelles il avait présenté sa candidature. « Au fur et à mesure que je revenais au quartier, je me rendais compte que beaucoup d’amis d’enfance étaient dans des situations difficiles. J’ai compris qu’il était bon de structurer l’aide que l’on pouvait apporter aux uns et aux autres », a-t-il expliqué.

D’accord pour être candidat en 2023 avec un projet communautaire qui requiert l’adhésion de tous
En réponse, les jeunes du Plateau ont demandé au patron de Voodoo d’être à nouveau candidat, lors des élections municipales à venir. Fabrice Sawegnon les a, pour sa part, assurés de sa candidature au prochain scrutin, à la condition que ses jeunes hôtes s’impliquent pour la réalisation du projet qu’il porte. « Un projet communautaire qui requiert l’adhésion de tous », a-t-il insisté.

Le patron de Voodoo est en effet persuadé que la mairie du Plateau est capable de mettre en place une politique sociale capable d’offrir une meilleure assistance à la hauteur des besoins de ses 7.000 habitants. Car parmi eux, certains dorment dans des sous-sols sans fenêtre, sans eau et sans électricité. Une telle politique permettrait aussi d’offrir de meilleures infrastructures scolaires à la commune.

Plusieurs notes de gaieté ont accompagné cette rencontre. De jeunes artistes issus de la commune du Plateau ont tenu à montrer leur talent à M. Sawegnon qui est également le patron de Lifetv, un instrument qui est essentiel dans la promotion d’un artiste.

Le patron de Voodoo group qui semble avoir beaucoup apprécié ces échanges avec les jeunes, a promis multiplier ce type de rencontres.

TAB
Afrikipresse

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire