Le dossier des 46 militaires au Mali se complique – Abidjan rejette un projet d’accord impliquant le limogeage de Moustapha Ben Barka de la BOAD

Le canard français Africa Intelligence révèle dans sa dernière parution ce 2 novembre 2022, qu’Abidjan a récemment refusé de parapher une proposition d’accord transmise par l’intermédiaire de la médiation togolaise.

La Côte-d’Ivoire aurait notamment refusé certains points «importants» du protocole d’accord proposé par Mali.

Selon Africa Intelligence, Abidjan a refusé le «pacte de non-agression» proposé par Bamako.

Alassane Ouattara aurait aussi refusé le limogeage souhaité par Bamako du Malien Moustapha Ben Barka, le vice-président actuel de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

Le Mali soupçonne le président ivoirien Alassane Ouattara de bloquer le limogeage de Ben Barka, en usant de sa position de président par intérim de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), poursuit Africa Intelligence.

À Abidjan certains pontes du régime soupçonnent Assimi Goïta et ses camarades colonels de pousser leurs frères d’armes ivoiriens, les Forces spéciales de la Côte-d’Ivoire, à faire un coup-d’état. Les FS ivoiriennes suivraient ainsi les exemples de leurs homologues guinéens, maliens et tout récemment burkinabè.

«Sinon comment peuvent-ils faire des propositions aussi farfelues », s’est écrié un diplomate ivoirien que nous avons pu joindre à Abidjan après la publication de l’article d’Africa Intelligence.

Hervé Coulibaly

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire