Élection à l’Unjci – La candidature de Lance Touré rejetée par le conseil d’administration

Beaucoup d’interrogations après la décision du conseil d’administration

La décision du conseil d’administration de l’Unjci, l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire était attendue et elle est tombée. Elle déboute le candidat Lanciné Touré dit Lance du quotidien Le Matin. Le conseil d’administration, organe de contrôle et de décision, avait à statuer sur deux requêtes déposées sur sa table par les deux camps en compétition. Ce Conseil s’était donné du temps pour analyser les requêtes, les instruire et rendre sa décision en reportant dans un premier temps son verdict qui est finalement tombé ce mardi.

La décision est signée par le premier vice-président du Conseil d’administration Gbané Yacouba alors que le président Kolo Coulibaly a, selon des témoins, participé à la délibération. Depuis, les plateformes des journalistes s’enflamment, qui pour dénoncer et remettre en cause une telle décision, qui pour la soutenir.
Pourquoi le président du Conseil d’administration Kolo Couibaly, journaliste à la Rti n’a-t-il pas signé la décision de sa propre main ? A-t-il donné dérogation à son vice-président pour agir en son nom ? Si oui pourquoi ?
Dans la foulée, c’est le vice-président Gbané signataire de la décision qui, dans un communiqué annonce une conférence de presse pour répondre aux nombreuses interrogations. Pour l’heure, la décision qui assomme le camp de Lance Touré en faisant de Jean Claude Coulibaly, le président sortant, candidat unique, passe mal.
Selon cette décision rendue après audition des différents requérants, la liste Lance Touré est rejetée par la faute de l’un des postulants, Inza Diomandé en l’occurrence. Celui-ci est accusé de fausses déclarations à la commission paritaire d’attribution de la carte de journaliste professionnel. Selon les dispositions d’usage, le demandeur de cette carte s’engage sur l’honneur qu’il gagne ses revenus exclusivement de l’activité de journaliste. Or Inza, lors de son audition, a reconnu, selon le conseil d’administration, être également fonctionnaire de l’état et rémunéré comme tel. Il ne pouvait donc prétendre à la Cijp. Voici la raison qui fait rejeter la liste dont la tête est Lance Touré.

En attendant la conférence de presse de Gbané Yacouba, les soutiens de Lance veulent voir dans cette décision une manigance visant à éliminer leur champion. Ils estiment que la décision n’est pas rendue sur une base légale mais plutôt sur des sentiments en évoquant des pratiques coutumières. « Des cris d’orfraie ou de mauvais perdants », rétorquernt les soutiens de Jean Claude Coulibaly.

La décision a-t-elle été dictée par des mains extérieures comme le supposent certains dans la presse ? Le président Kolo Coulibaly a-t-il été trahi ? A-t-il été mis devant le fait accompli ? Pourquoi a-t-il refusé de signer après la délibération ? La conférence de ce mercredi devrait répondre à tant de questions.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire