La Solibra enrhumée, la BVRM tousse…

La Solibra est enrhumée. La BVRM tousse. À l’Enseignement technique, les fondateurs veulent la tête du ministre de tutelle pendant que lui, réforme le secteur pour l’inscrire dans le futur. La CMU patine, le rassemblement de ton Camarade mobilisé pour l’inscription sur les listes électorales.

« Chute de 80% du bénéfice net sur le premier semestre de l’année 2022 ». Le top management de Solibra a des migraines. « Ça risque d’être chaud. Le DG risque son poste. Mais avant, il va faire le ménage autour de lui… », projette une source avisée dans le secteur de la brasserie. Les soucis de la société viennent des effets combinés de la crise économique mondiale et de l’inflation.

En Français facile, les prix des matières ont augmenté et en raison du coût de la vie, les consommateurs ne courent plus dans les maquis. La bière ne se vend plus autant que par le passé. Notamment, le produit Bock qui fait 50% des ventes de Solibra. « Le deuxième semestre va être plus dur: la bière ne s’est pas améliorée et ils ont perdu Coca-Cola », s’inquiète un observateur.

La société est-elle pour autant en danger? « Non, elle a assez de produits pour supporter les charges fixes de l’entreprise.» Cependant, elle ne peut pas trop tirer sur la corde. Elle doit se réinventer face à la concurrence.

Se réinventer, penser le futur. Le chantre de « L’École de la deuxième chance » bouscule les habitudes.

La Solibra doit se réinventer face à la concurrence

Sa vision et son engagement, offrir à la jeunesse, tous les moyens pour sa qualification professionnelle en vue de son insertion décente et durable en activité. D’où la construction de lycées professionnels multisectoriels à travers le pays. Aller à l’essentiel dans la formation. Dans ce cadre, 17 jeunes ivoiriens, des topographes, recrutés dans cadre du projet de recrutement et de formation dans les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics, ont suivi des cours de perfectionnement en France. Ils sont de retour au pays et ils vont rejoindre les entreprises partenaires. « Une deuxième et même une troisième cohorte pourraient bénéficier de cette formation parce que le secteur des BTP offre en ce moment de grandes possibilités d’embauche », promet le ministre.

Grincements de dents, pendant ce temps, des fondateurs des établissements privés. Ils sont en colère… Ils ne suivent pas son rythme et menacent d’entrer en grève le 14 novembre 2022.

Un mot de politique: mobilisation générale décrétée par le Rassemblement de ton Camarade pour la révision des listes électorales. L’opération est prévue sur la période du 19 novembre au 10 décembre 2022, en Côte d’Ivoire, et du 26 novembre au 10 décembre, à l’étranger. « Faisons le sacrifice d’offrir des timbres aux militants et sympathisants, afin qu’ils puissent établir leur certificat de nationalité ou toute autre pièce requise pour se faire enrôler ».

Enrôlement! Tu as vu la gamme des politiciens? Ils savent se mobiliser pour l’enrôlement des leurs intérêts. S’ils avaient le même engagement, même à minima pour l’enrôlement CMU… Peut-être que le projet social majeur de ton Camarade allait connaître un meilleur sort…

La chronique de Fernand Dédeh

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire