Nouvelle vague massive de frappes russes contre l’Ukraine ce jeudi – des coupures d’électricité «plus vastes»

Les Ukrainiens vont faire face à des coupures d’électricité « plus vastes » en raison d’une chute des températures et des bombardements russes massifs.

La Russie a tiré une nouvelle vague de missiles sur l’Ukraine, jeudi. Les villes d’Odessa, dans le Sud, et Dnipro, dans le centre-est, ont été frappées pour la première fois depuis des semaines.

L’Ukraine avait subi mardi probablement « le plus grand nombre de frappes » russes depuis le début de la guerre. La vague de missiles qui a frappé l’Ukraine mardi constitue probablement « le plus grand nombre de frappes » que la Russie a menées en une seule journée depuis la première semaine de son invasion, a déclaré le ministère de la défense britannique dans un rapport publié jeudi matin :

Les munitions ont été lancées à partir de plates-formes aériennes, maritimes et terrestres. (…) La poursuite des frappes à cette échelle puise profondément dans les réserves russes de missiles de croisière conventionnels, car la dégradation de l’infrastructure nationale ukrainienne est devenue un élément-clé de l’approche stratégique de la campagne russe.

Par ailleurs, le chef d’état-major des armées des Etats-Unis, Mark Milley, a déclaré mercredi, lors d’une conférence de presse au Pentagone, que les chances de l’Ukraine de remporter une victoire militaire pure et simple à court terme ne sont pas élevées, avertissant que la Russie dispose toujours d’une puissance de combat importante à l’intérieur de l’Ukraine malgré les revers subis sur le champ de bataille.

Encore des frappes massives ce jeudi

Plusieurs régions d’Ukraine, dont celles Dnipropetrovsk et d’Odessa, ont connu une nouvelle vague de bombardements russes jeudi matin pour la première fois depuis des semaines, ont annoncé les autorités ukrainiennes. A Dnipro, dans le centre-est, deux sites d’infrastructures ont été touchés et une personne a été blessée, a annoncé la présidence. A Kiev, deux missiles de croisière ont été abattus par la défense ukrainienne alors que, près d’Odessa, dans le Sud, des infrastructures ont été touchées, selon les autorités régionales respectives.

Des systèmes de défense aérienne fonctionnaient dans l’oblast de Kiev, a fait savoir le chef de l’administration militaire régionale, Oleksii Kuleba. Des sirènes de raid aérien ont retenti dans tout le pays, Kiev craignant que Moscou ne déclenche une autre attaque de missiles à grande échelle.

Avec Lemonde.fr

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire