Côte d’Ivoire: Le ministère de la Promotion de la jeunesse annonce la construction de 14 centres de service civique

« l’Etat prévoit la construction

d’ici 2025 de 14 centres de service civique qui seront construits dans les 14 districts autonomes.
Chaque centre doit coûter entre 1,2 et 1,4 milliard FCFA. Les ressources sont déjà mobilisées pour la construction de 4 centres d’ici fin 2023″, a révélé M.Touré Mamadou directeur de l’Office du service civique national (OSCN) au titre des perspectives pour le ministère.

A cela il faut ajouter aussi le passage à l’échelle de tous les outils du service civique. Le renforcement des opérations spécialisées de lutte contre l’incivisme des enfants et des élèves, la prise en charge des jeunes addicts à la drogue et aux stupéfiants.
 » On nous demande de réfléchir sur un modèle économique viable. Le service civique coûte assez cher. Nos enfants sont en mode internat strict sur toute la durée de leur service civique. Premierèment on nous demande de faire en sorte que le modèle économique intègre la contribution de l’Etat, la contribution des partenaires techniques et financiers, la contribution des parents et la contribution du centre de service civique qui doit être une entité de production de ressources.
Un jeune qui est dans un centre de service civique coûte un million de FCFA par an parce qu’il est en mode internat strict. Il ne mange pas moins de 3000 FCFA par jour, il est habillé il est équipé, il est installé après sa formation. Ça coûte assez cher « , a souligné le directeur de l’OSCN, Touré Mamadou.

C’était à l’occasion d’un séminaire dédié aux journalistes, organisé par le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique ce vendredi 18 novembre 2022 à l’hôtel Novotel d’Abidjan-Plateau.

Il s’agissait pour le ministère dirigé par Mamadou Touré d’instruire les journalistes sur les activités de son ministère.
Ce sont des dizaines de journalistes membres du réseau mis en place par ledit ministère qui ont pris part à ce séminaire de formation qui a été acté par des exposés de responsables de différents départements que compte le ministère.

Tour à tour les responsables de différents départements ont exposé sur leurs activités en présentant les acquis et les perspectives. Ensuite il ya eu un échange avec les hommes pour apporter des réponses à leurs préoccupations.

Au terme de ce séminaire M. Diomandé Lanciné directeur de Cabinet Adjoint représentant le ministre Mamadou Touré a expliqué aux journalistes l’objectif d’un tel exercice. Selon lui,
« Il s’agit de renforcer la collaboration entre les hommes de médias et le ministère de la Promotion de la jeunesse. On peut mener de meilleures actions mais s’il n’y a pas de relais, ça devient comme si on n’avait rien fait.
Pour nous, les journalistes sont un maillon indispensable. C’est pourquoi nous associons les journalistes à toutes nos activités. Ce séminaire vise à faire connaître nos différents dispositifs que nous avons améliorés
« , a-t-il expliqué.

Poursuivant M. Diomandé Lanciné a rassuré les journalistes que les dispositifs du ministère n’ont pas de coloration politique.
Ils sont plutôt destinés à tous les jeunes de Côte d’Ivoire sans exclusion.

« Pour ses dispositifs le ministère ne fait pas de différence entre les jeunes de Côte d’Ivoire. Pour nous, aucun dispositif n’est dédié à tel parti politique, telle religion ou groupe religieux ou à une ethnie . C’est pour les jeunes de Côte d’Ivoire.

C’est pourquoi le ministre Mamadou Touré demande à ce que vous puissiez vérifier tous nos dispositifs », a révélé M. Diomandé Lanciné face aux journalistes.

A. Zatté

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire