Equipe de football ivoirienne : Les temps sont durs pour les Éléphants

L’année 2022 a-t-elle été couronnée de succès pour le football ivoirien ? Pas vraiment, à en croire la situation actuelle. Entre les complications de la Coupe d’Afrique des Nations et l’éviction de la Coupe du monde, les Ivoiriens se trouvent dans une impasse.

Hôte de la Coupe d’Afrique des Nations

La Côte d’Ivoire a été sélectionnée en 2014 pour organiser la 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2023. Ce sont les villes d’Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, San-Pédro et Korhogo qui accueilleront les matchs. Les qualifications, qui ont débuté le 1er juin 2022, se termineront en mars 2023.

Les Éléphants, joueurs de l’équipe ivoirienne, participent à la phase qualificative bien qu’ils soient directement sélectionnés pour la phase finale. En effet, via cette qualification automatique, la nation hôte est remerciée pour ses investissements en termes d’organisation et d’infrastructures. La Côte d’Ivoire a tout de même décidé de participer aux qualifications pour entraîner ses joueurs.

Les pluies diluviennes : un mauvais timing pour le pays

Néanmoins, la CAN initialement prévue en juin 2023 ne se jouera pas l’été prochain. En effet, il faudra attendre l’hiver, et plus précisément février 2024, pour lancer les matchs. La CAN a été déplacée pour des raisons climatiques puisque les pluies diluviennes causent des inondations en été.

Ces inondations ont même causé le décès d’au moins cinq personnes l’été dernier à Abidjan. Pour le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, « il n’est pas possible de prendre le risque d’avoir une compétition sous le déluge. Ça ne serait pas bon pour le football africain et son image. »

En effet, cet évènement peut donner une grande visibilité à la Côte d’Ivoire. En guise de comparaison, lors de la dernière Coupe du monde, le streaming lié au football a atteint des records. L’infographie d’ExpressVPN montre que le streaming a vu son score de popularité augmenter au fur et à mesure des victoires françaises, au point d’obtenir le score maximum de 100 à la finale. Cela pourra sûrement être le cas de la Côte d’Ivoire. Il faut donc que cette Coupe des Nations se passe dans les meilleures conditions possibles.

<blockquote class= »twitter-tweet »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Le report de la CAN de Juin 2023 à Janvier 2024 est une bonne nouvelle pour tout le monde. Ou sinon vous n’avez aucune idée de ce que c’est que la saison des pluies en Côte d’Ivoire 🇨🇮 qui fait de nombreuses victimes chaque année. Pas trop tôt pour revenir à la raison raison 🙏🏿🙏🏿

— Malick Traoré (@mlktraore) July 3, 2022

Des compromis pour redorer l’image des Éléphants

Ce changement de date pour la CAN n’est pas une très bonne nouvelle pour le football ivoirien. En effet, le début d’année n’est jamais une période idéale car les équipes européennes ne seront sûrement pas prêtes à libérer leurs meilleurs joueurs.

Néanmoins, la Confédération africaine de football ne peut que s’aligner pour avoir une chance de remettre l’équipe ivoirienne sur le devant de la scène. Effectivement, les Ivoiriens ne sont pas sélectionnés pour la prochaine Coupe du monde, pour la deuxième fois consécutive.

L’équipe a perdu son match de sélection contre le Cameroun (0-1). Pourtant, si le match avait été nul, les Ivoiriens auraient pu accéder aux barrages de la Coupe du monde. C’est un véritable rêve déchu pour les joueurs et les anciennes stars du football ivoirien. L’ex-gardien Alain Gouamené a lui-même déclaré qu’il était déçu que son pays ne soit pas qualifié. La dernière année de qualification remonte à 2006.

Malheureusement, les Éléphants sont coincés jusqu’en février 2024. En attendant la CAN, les yeux sont rivés sur les dix pays africains ayant passé la phase des poules. Nous saurons bientôt qui sera qualifié parmi le Mali, le Ghana ou encore la Tunisie pour aller jouer au Qatar.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire