Les militaires Allemands resteront au Mali jusqu’en 2024

Les mille soldats allemands quitteront totalement le Mali au plus tard en mai 2024. Comme d’autres pays européens, l’Allemagne est en désaccord avec le pouvoir de transition à Bamako, sur son choix souverain de recourir à une coopération militaire avec la Russie.

Les Allemands ont tout de même choisi un retrait progressif et non brutal comme ce fut le cas de certains pays alliés de la France, notamment le petit royaume des Pays-Bas.

Les Européens qui, après plus de 10 années de présence dans le désert malien n’ont pas pu mettre fin aux attaques djihadistes, ont tous décidé à la suite de l’ancien colon français, de quitter le Mali et de laisser le pays aux mains des Russes et de leurs alliés.

Les États-Unis maintiennent, eux, leur coopération avec les autorités maliennes.

Les Allemands resteront jusqu’en 2024 pour assurer un « transfert stable », selon un porte-parole du gouvernement allemand. Ceci en vue des élections qui doivent avoir lieu en février de cette année.

En plus, le Bundestag, le Parlement allemand doit encore voter la fin de la mission au Mali. Ce qui n’a toujours pas encore été fait.

Les 1 000 soldats allemands au Mali sont principalement stationnés près de la ville de Gao, dans le nord-est du pays.

Les derniers soldats français ont quitté le Mali après neuf ans de présence en août dernier, poussés vers le départ par l’opinion publique qui leur était hostile et l’arrivée des coopérants russes.

Le choix de l’Allemagne de rester jusqu’en 2024 au Mali est le nouveau signe de profonds désaccords entre la première puissance économique d’Europe et son voisin français sur leurs politiques étrangères (défense, diplomatie et commerce).

Sylvie Kouamé avec GDA

Commentaires Facebook
Share:

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire