« Zidane, c’est la France, on ne manque pas de respect comme ça » (Mbappé)

« Le Real Madrid CF regrette les déclarations malheureuses du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, à propos de Zinedine Zidane, l’une des plus grandes légendes du sport mondial. Ces mots impliquent un manque de respect envers l’une des figures les plus admirées par les fans de football du monde entier et notre club s’attend à une rectification immédiate. Zinedine Zidane, champion du monde et champion d’Europe défendant le maillot de son pays, parmi de nombreux autres titres, représente les valeurs du sport et l’a démontré tout au long de sa carrière professionnelle de joueur et d’entraîneur. Les déclarations du président de la Fédération française de football sont inappropriées pour quelqu’un qui détient cette représentation et se disqualifie, comme celles qu’il tient également à propos de notre capitaine Karim Benzema, actuel Ballon d’Or, champion de la Ligue des Nations avec la France en 2021. et vainqueur de 5 Ligue des Champions, parmi de nombreux autres titres. »

Les mots de Noël Le Graët concernant Zinédine Zidane ne sont pas passés inaperçus. Ce dimanche, Kylian Mbappé a lourdement chargé le président de la FFF en estimant que ces mots « manquaient de respect » à l’égard de ZZ. « Zidane c’est la France, on manque pas de respect à la légende comme ça… », a tweeté la star française.

Noël Le Graët risque de regretter sa prise de parole offensive au micro de RMC. Ce dimanche, après avoir notamment expliqué n’en avoir « rien à secouer » si Zinédine Zidane venait à devenir sélectionneur du Brésil ou qu’il ne l’aurait « même pas pris au téléphone » si ce dernier avait tenté de le joindre, le président de la FFF a été pris pour cible par… Kylian Mbappé. Dans un message posté sur Twitter, le meilleur buteur de la dernière Coupe du monde a estimé que ces mots n’avaient pas leur place dans le débat.

« Zidane c’est la France, on manque pas de respect à la légende comme ça », a notamment écrit Mbappé, accompagnant son commentaire d’un emoji se touchant la tête, d’un air dépité.

Invité de RMC ce dimanche, le patron de la FFF, âgé de 81 ans, avait défendu bec et ongles son choix de prolonger Didier Deschamps jusqu’en 2026, tout en évoquant la candidature de Zinédine Zidane pour le poste. Aurait-il un pincement à cœur à l’idée de voir ZZ sélectionneur d’une autre nation, comme le Brésil ? « Je n’en ai rien à secouer, il peut aller où il veut ». A-t-il chercher à joindre ou a-t-il été joint par l’ancien coach du Real Madrid ? « Certainement pas. Je ne l’aurais même pas pris au téléphone ». Des mots qui n’ont donc pas plu à Kylian Mbappé qui n’a pas hésité à rendre public ce désaccord.

Il n’est pas le seul. Quelques minutes plus tard, c’est Amélie Oudéa-Castéra qui a réagi, également sur Twitter, réclamant des excuses de la part de Le Graët. « Déclarations à nouveau hors sol avec en prime cette fois un manque de respect honteux, qui nous heurte tous, à une légende du foot et du sport : un « président » de la première fédération sportive de France ne devrait pas dire ça. Des excuses pour ce mot de trop sur Z.Zidane svp », a-t-elle écrit alors qu’elle a lancé un audit sur le management de la FFF depuis son arrivée.

RACISME, DROIT À L’IMAGE : UNE LONGUE SÉRIE DE DÉSACCORDS
Quant à Mbappé, ce n’est pas la première fois qu’il vise directement son président. Déjà au sortir de l’Euro 2021, où il avait envisagé notamment de faire une pause en sélection, touché par des commentaires racistes, il avait corrigé des mots de Le Graët en révélant que ce dernier avait nié toute présence de racisme. Depuis, le fossé n’a fait que se creuser entre les deux hommes.

En conflit discret concernant les droits à l’image, Mbappé et Le Graët entretiennent des relations froides malgré la résolution du problème avant la Coupe du monde. Ce dimanche, il n’y a plus de doute permis. Entre eux, c’est une incompréhension qui semble durable.

Avec Eurosport

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire