Après la libération des 46 un match de gala Côte-d’Ivoire/Mali pour bientôt

La libération, le 7 janvier 2023, des 46 militaires ivoiriens précédemment détenus à Bamako n’a pas laissé indifférent le Collectif des journalistes africains pour la paix et la démocratie (Cjpda) dirigé par Zizi Moulaye, de nationalité marocaine.

Pour le confrère Zizi qui a animé une conférence de presse le samedi 14 janvier 2023 à Ivotel Plateau, la libération des soldats ivoiriens est une victoire diplomatique du président ivoirien Alassane Ouattara qu’il désigne du reste, « leader incontesté » de l’espace ouest africain. Ce qu’il relève pour soutenir ses arguments, ce sont le tact, la sérénité et le professionnalisme avec lesquels Alassane Ouattara a géré ce dossier hautement sensible. Une affaire qui aurait pu se terminer dans l’affrontement entre les deux pays mais que le sens de la responsabilité d’Alassane Ouattara a permis d’éviter, selon M. Zizi.
Toute chose qui vaut selon lui, qu’on tresse des lauriers particulièrement au numéro un ivoirien mais aussi à tous ceux qui y ont travaillé. Notamment, le président de la transition malienne Assimi Goïta, le président Togolais Faure Gnassingbé ainsi que le président en exercice de la Cedeao, le Bissau guinéen, Umaru Cissoko Embalo.

Le 16 février 2023 est la date retenue par cette organisation de journalistes pour célébrer ces différents leaders ainsi que les soldats ivoiriens. Un match de gala de football opposant maliens et Ivoiriens a été annoncé par les organisateurs lors de cette journée dite de reconnaissance.

Zizi Moulaye a déclaré à ce propos :
« C’est en reconnaissance de cette diplomatie gagnante que nous prévoyons organiser le 16 Février 2023 au palais des congrès de l’hôtel ivoire une journée de célébration à l’endroit,

Du Président de la République, son excellence Alassane Ouattara et de ses paires du Mali, du Togo, de la Guinée Bissau, du Sénégal.

Des 49 vaillants soldats qui ont fait preuve avec beaucoup de courage de maturité, de dignité et de responsabilité durant tout le temps de leur séparation d’avec leur patrie et leurs familles ».

Rappelons que la conférence animée par M. Zizi avait pour thème : « Alassane Ouattara, le triomphe de la paix par la diplomatie : un cas d’école en Afrique ».
Dans son développement le conférencier a estimé, selon ses données, que le président ivoirien mérite le prix Nobel de la Paix.

Des journalistes ivoiriens membres du Collectif étaient aux côtés du principal conférencier. Ce sont Rodrigue Koffi, secrétaire général du Cjpda, Yann Saco chargé de communication et M’Boud’Houx Célestin de l’Ong Nov’Afrique (nouvelle vision Afrique).

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire