La Côte-d’Ivoire « a enregistré des progrès en matière de lutte contre la corruption », affirme la Haute autorité

La Côte d’Ivoire a enregistré des progrès en matière de lutte contre la corruption, a affirmé lundi 17 janvier 2023, le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG), N’Golo Coulibaly.

” Au titre du bilan, je note avec beaucoup de satisfaction que la Côte d’Ivoire a enregistré des progrès importants en matière de lutte contre la corruption ces dernières années, comme en témoignent les évaluations des organismes internationaux de notation de la bonne gouvernance et d’observation de la corruption dans le monde, notamment le MCC, la fondation Mo Ibrahim et Transparency International”, a déclaré M. Coulibaly, lors de la cérémonie de présentation de vœux de son personnel au siège de l’institution à Abidjan Cocody.

Il a précisé, à titre d’exemple, qu’au niveau du MCC, l’indicateur éliminatoire «Contrôle de la corruption » est passé au vert en 2022 avec une performance satisfaisante de 58% contre 42% en 2021.

Selon lui, ces résultats ont été réalisés grâce à la volonté politique affichée du président de la République, Alassane Ouattara, qui a érigé la lutte contre la corruption au rang de ses priorités ainsi que le fruit des efforts des agents de son institution qui ont travaillé en synergie d’actions avec les autres acteurs pour l’atteinte de ces objectifs.

Toutefois, le président Coulibaly entend, pour cette année 2023, accélérer la finalisation des rapports d’évaluations des activités de lutte contre la corruption au titre des années 2020 à 2022, mettre en service la plateforme de signalement des actes de corruption et d’infractions assimilées acquise l’année dernière avec l’appui technique et financier de la GIZ, et renforcer la sensibilisation et surtout l’éducation des populations à travers la finalisation du projet d’enseignement de la lutte contre la corruption dans le système éducatif national.

Il a, par ailleurs, invité, l’ensemble du personnel de la HABG, à l’entame de cette nouvelle année, à redoubler d’efforts pour renforcer davantage la lutte contre ce fléau.

En retour, les portes paroles du personnel, Touré Hortense Diallo et Kouakou Antoine, se sont, au nom de l’ensemble des travailleurs, engagés à donner le meilleur d’eux-mêmes afin de s’acquitter convenablement et efficacement des missions qui leur sont confiées.

Au cours de l’année 2022, la HABG a réalisée plusieurs actions notamment, la rédaction des rapports annuels d’évaluation au titre des années 2016 à 2019, et la finalisation en cours de ceux des années 2020 et 2021, l’élaboration du plan stratégique sur la période 2020-2023 et l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre la corruption dont la validation et la mise en œuvre devraient commencer cette année.

(AIP)

ad/fmo

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire