Une délégation du Parti Social-Démocrate de Côte-d’Ivoire chez Simone Gbagbo (MGC)

La présidente du Mouvement des Générations capables (MGC) a reçu à son domicile le vendredi 20 janvier 2023, une délégation du Parti Social-Démocrate de Côte d’Ivoire. L’audience qui a duré de 16h30 à 18h30, a permis d’échanger sur les possibilités d’une union des partis qui présentent des similitudes dans leurs projets.

« Nous nous rencontrons aujourd’hui et j’espère que c’est pour faire un grand chemin ensemble. Nous avons créé le MGC qui est d’obédience social-démocrate. Nous avons pour ambition de bâtir une Côte d’Ivoire qui va renouer avec la prospérité et dont la population s’appropriera les valeurs. Un pays qui assoit son développement sur des critères qui en font un pays moderne et qui a les capacités de gérer sa population de façon démocratique. Nous allons y travailler », a déclaré Dr Simone EHIVET GBAGBO pour traduire sa satisfaction de recevoir ses hôtes du jour.

Le Président du parti social-démocrate de Côte d’Ivoire a expliqué que le PSD fait partie des sept ou huit partis reconnus en 1990. Un détour dans le passé lui a permis de soutenir que le PDCI-RDA lui-même était d’obédience social-démocrate au départ et avait pour nom le PSDCI. Mais Houphouët-Boigny, pour éviter le courroux du général De Gaulle qui n’aurait jamais accepté un parti de gauche, s’est résolu à créer le PDCI pour sauver sa peau et sa relation avec De Gaulle.

« Nous avons eu vent que notre maman a créé le MGC. Son programme est à notre goût. Nous venons donc nous soumettre à la femme avec des propositions. C’est ce qu’on appelle en langue locale, MOOSSOU. Nous avions déjà proposé l’idée de la création d’un front social-démocrate et notre souhait est qu’elle soit à la tête de ce front. Plusieurs partis dont le PIT m’envoient parler en leur nom. L’on comprendra qu’il y a du monde derrière », a-t-il soutenu.

M. AKADJÉ a rappelé qu’en 2015, il avait été créé l’Union des Forces de gauche. Mais l’idée n’avait pas prospéré, « faute de leader charismatique ». Poursuivant, il a avancé que « quelqu’un ici a le charisme et toute l’expérience. Elle a eu une mandature de dix ans, une mandature agressée. Mais elle est forte. Nous allons utiliser cette force pour avancer ».

Après avoir écouté, Dr Simone EHIVET GBAGBO a reconnu que « nous avons matière à travailler ensemble, le pays à développer, la population à transformer. Tant que nous aurons des hommes et des femmes dont l’esprit n’est pas libéré, nous serons sous le joug des colons, dans la peur et incapables de nous développer. Faire de la politique, ce n’est pas seulement se battre pour être député. C’est aussi travailler à la transformation de la société ».

La Présidente du MGC a pour finir, désigné Mme BOÉTÉ LAURETTE née TRAORÉ, Vice-présidente chargée des alliances afin que des contacts soient établis pour étudier les conditions de l’alliance.
SERCOM MGC

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire