Musique – Le “Seigneur” Ekissi Pierre de l’Agnéby Jazz a tiré sa révérence

Mis en ligne par La Rédaction | dimanche 5 Juin 2011

 

Le “Seigneur” Ekissi Pierre a tiré sa révérence

Agboville, 05 juin (AIP)- Kouassi Ekissi Pierre alias “Le Seigneur”, le dernier dinosaure de la musique moderne Abbey, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi au centre hospitalier régional (Chr) d’Agboville des suites d’une courte maladie.

Originaire de Gbessé, dans la sous-préfecture de Loviguié, Ekissi Pierre s’est forgé dès l’âge de 15 ans une personnalité d’artiste musicien et lead vocal “hors pair” au sein de l’orchestre Agnéby Jazz de Aspro Bernard. Avec cette formation musicale, il a brillé de mille feux jusqu’à l’Indépendance de la Côte d’Ivoire, en 1960.

Les invitations, les voyages et autres tournées en Afrique et à travers le monde ont permis à l’artiste de se frotter à des sommités musicales tels James Brown, les Jackson Five, Johnny Halliday, Elvis Presley, Les Beattles, Manu Dibango, Le Seigneur Rochereau, Myriam Makéba, G. G. Vickey, Mamadou Doumbia et Amédée Pierre.

Lors d’une de ses prestations sur les Champs Elysées, l’épouse du Président français Georges Pompidou a dû esquisser des pas de danse au son de sa musique, a-t-on appris.

Après un accident de la circulation qui a failli lui coûter la vie, Le ‘’Seigneur’’ Ekissi Pierre quitte l’Agnéby Jazz et crée l’orchestre “Les rythmes d’Agboville” avec lequel il glane des lauriers. L’homme au “mythique” sac (un cadeau du feu le Président Amani Diori du Niger) évoluait avant sa mort au sein de l’orchestre “Espérance d’Agboville.

En novembre 2007 un hommage lui a été rendu au Palais de la culture d’Abidjan, en présence du ministre de la Culture d’alors, Mel Eg Théodore.

(AIP)

ka/cmas

Commentaires Facebook

Commentaires