Côte d’Ivoir – Le procès des ex-dirigeants de la filière café-cacao renvoyé au 08 mars prochain

Tapé Doh

AIP

Abidjan, L’audience du procès des ex-dirigeants de la filière café cacao ouverte jeudi pour statuer sur la levée de séquestre des comptes et autres mesures de restrictions, a décidé de renvoyer au 08 mars prochain après que le parquet a indiqué n’avoir reçu aucune demande individuelle de levée du gel des comptes de la part des 23 prévenus.

Dirigeants des ex-structures issues de la libéralisation de la filière café-cacao, notamment le Fonds de développement et de promotion des activités des producteurs de café et de cacao (FDPCC), la Bourse café-cacao (BCC) et l’Autorité de régulation de la filière café-cacao (ARCC), ces 23 personnalités qui bénéficient pour la plupart de la liberté provisoire, sont soupçonnées de « détournements de fonds, abus de confiance, abus de biens sociaux, escroquerie, faux et usage de faux en écriture privée de banque », rappelle-t-on.

La défense a évoqué le fait que ces prévenus, disposant d’une liberté provisoire, devaient tout naturellement avoir accès à leurs biens. Elle a donc plaidé pour une levée, sans conditions, des avoirs, estimant que les prévenus n’avaient plus de moyens de subvenir à leurs besoins élémentaires, ni assurer la scolarité de leurs enfants.

Le tribunal d’Abidjan a donc renvoyé le procès purement et simplement au 8 mars prochain, le temps d’analyser la plaidoirie de chaque partie, indique-t-on.

Ouvert le 06 septembre 2010, le procès des ex-dirigeants de la filière café-cacao a connu divers renvoi pour des questions de forme, rappelle-t-on.
(AIP)
Kkf/kp

Commentaires Facebook

Commentaires

Comments are closed.