Côte d’Ivoire: ménage au sein de la CGECI (Patronat)

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 2 Oct 2013

Alain-Kouadio-CGECI_dr

PAR JEUNE AFRIQUE

Désiré Bilé, l’ex-premier vice-président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire, a cédé sa place à Alain Kouadio, bras droit de Jean Kacou Diagou, le président de l’organisation patronale.

Désiré Bilé fait-il les frais de son opposition au maintien de Jean Kacou Diagou à la tête de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) ? Ce dernier, dont le mandat vient, une fois encore, d’être prolongé d’un an, a poussé le président de la Fédération nationale des industries et services de Côte d’Ivoire vers la sortie du conseil patronal, organe dirigeant de l’institution. Jusque-là premier vice-président, Désiré Bilé a ainsi cédé son fauteuil à Alain Kouadio, directeur associé du groupe immobilier Kaydan et surtout bras droit de Diagou.

Jean Kacou Diagou toujours en poste

Malgré la fronde suscitée par sa gestion, Jean Kacou Diagou a été reconduit à la tête de la CGECI. Le 5 septembre, lors d’une assemblée générale mouvementée à Abidjan, les chefs d’entreprise ivoiriens ont décidé de façon consensuelle de reconduire ce dernier à la présidence de l’organisation patronale jusqu’en juin 2014. Après deux mandats successifs à la tête de la CGECI et deux reconductions exceptionnelles d’un an, le sortant cherchait à se maintenir à son poste. Mais nombre d’administrateurs de l’organisation, qui lui reprochaient sa mauvaise gestion, ne voulaient pas en entendre parler.

[Facebook_Comments_Widget title=”” appId=”144902495576630″ href=”” numPosts=”5″ width=”470″ color=”light” code=”html5″]

Commentaires Facebook

Commentaires