Enquête judiciaire sur un scandale de corruption mêlant des journalistes et une ministre

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 21 Avr 2014

a3012fd7611256495c021a666b1efcf4_L

(agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, l’hebdomadaire satirique L’Eléphant Déchaîné révèle que le procureur de la République près le parquet d’Abidjan a décidé d’ouvrir une enquête judiciaire au sujet du scandale de tentative de corruption impliquant des journalistes et la ministre déléguée auprès du ministère de l’Economie et des Finances, Mme Kaba Nialé.

Il s’agit de cette affaire ayant conduit à la suspension pour six mois de Moussa Traoré, directeur des rédactions du quotidien L’Expression, et de Wakili Alassé, gérant de l’entreprise de presse Socef-Ntic, éditrice du quotidien L’Intelligent d’Abidjan. Des sanctions prises en janvier 2014 par le Conseil national de la presse (Cnp) à la suite d’une plainte de Tiémoko Assalé, directeur général de L’Eléphant Déchainé. Celui-ci accusait ses deux confrères d’avoir tenté de le corrompre au nom de Mme Kaba Nialé qui souhaitait ainsi obtenir les faveurs du journal satirique.

Moussa Traoré qui rejette cette accusation, a démissionné de ses fonctions de président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci). Plusieurs organisations professionnelles ont dénoncé le caractère « excessif » des sanctions prononcées par le Cnp qui a retiré leur carte professionnelle aux journalistes mis en cause. Mais en Côte d’Ivoire, beaucoup revendiquent la démission de la ministre déléguée.

[Facebook_Comments_Widget title=”” appId=”331162078124″ href=”” numPosts=”5″ width=”470″ color=”light” code=”html5″]

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Ivoirpaix1 21 avril 2014 at 20:12 -

    Bonne decision du parquet…

  2. sif99 22 avril 2014 at 00:15 -

    C’est quelle histoire ça encore? Ça finit pas quoi avec cette république de médiocres.