Indépendance: Une quarantaine de personnalités décorée

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 8 Août 2011

Abidjan, 07 août (AIP) – La célébration officielle du 51ème anniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire tenue dimanche au Palais présidentiel, au Plateau (Abidjan), a été l’occasion pour le Président Alassane Ouattara de décorer 43 personnalités issues du monde diplomatique, politique, économique et militaire, pour leurs actions en faveur du retour de la paix et la démocratie en Côte d’Ivoire.

Ci-joint la liste et les distinctions de ces personnalités :

Grand Croix de l’Ordre national :

– Seydou Elimane Diarra (Diplomate, ancien Premier ministre)

Grand Officier de l’Ordre national :

– Guillaume Soro (Premier ministre)

– Youssouf Bakayoko (Président de la Commission électorale indépendante, CEI)

– Young-jin Choi (Représentant du SG de l’ONU en Côte d’Ivoire)

– Jean-Marie Kacou Gervais (Diplomate)

Commandeur de l’Ordre national :

– Romain Vangah Francis Wodié (Président du Conseil constitutionnel)

– Koné Mamadou (Président de la Cour suprême)

– Marcel Zadi Kessy (Président du Conseil économique et social)

– Gnamien N’Goran (Inspecteur général d’Etat)

– N’Golo Fatogoma Coulibaly (Grand Médiateur de la République)

– Phillip Carter III (Ambassadeur des Etats-Unis)

– Yoshufumi Okamura (Ambassadeur du Japon)

– Bouréima Badini (Représentant du Facilitateur de l’Accord politique de Ouagadougou)

– Jean Marc Simon (Ambassadeur de France)

– Ahoussou Kouadio Jeannot (Garde des Sceaux, Ministre d’Etat, ministre de la Justice)

– Hamed Bakayoko (Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur)

– Charles Diby Koffi (Ministre de l’Economie et des Finances)

– Albert Mabri Toikeusse (Ministre d’Etat, Ministre du Plan et Développement)

– Patrick Achi (Ministre des Infrastructures économiques)

– Alphonse Djédjé Mady (Président du Directoire du RHDP, Secrétaire général du PDCI)

– Jean-Louis Billon (Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire)

– Roger Abinader (Opérateur économique)

– Général de division Soumaïla Bakayoko (Chef d’état-major général des FRCI)

– Général de division Gueu Michel (Chef d’état-major particulier du Chef de l’Etat)

– Général de brigade Touré Sékou (Commandant des Forces terrestres)

Commandeur de l’Ordre national décoré à titre posthume (distinction confiée à la famille)

– Colonel Adama Dosso

– Djeni Kobina

– Frédéric Guédé Guina

– Pr. Samba Diarra

Officier de l’Ordre national

– Maurice Kacou Guikahué

– Adjoumani Kouassi

– Cissé Bacongo Ibrahima

– Rémi Allah Kouadio

– Adama Toungara

– Ibrahim Sy Savané

– Mme Kandia Kamissoko Camara

– Dagobert Banzio

– Sidiki Konaté

– Doyen Samassi Mamadou

– Nicolas Djibo

– Mangoua Gérard

– Mahamoud Rajad

– Abraham Doukouré

– Ambroise Nionsaba

– Thierry de Saint Maurice

– Camara Lassina

– Général de division Detho Letoh Firmin

– Colonel major Jean-Jacques Kouamé Ouégnin

– Colonel major Gervais Kouassi Kouakou

Chevaliers de l’Ordre national

– Me Affoussy Bamba

– Mme Kouamé Aya Virginie, épouse Touré

– Mme Dao Henriette

– Mme Dié Bonao Céline

– Mme Traoré Pauline

– Mme Ehoulé née Coulibaly Ramata

– Karamoko Yayoro

– Konan Kouassi Bertin

– Yao Kouassi Séraphin

– Diomandé Mamadou Noël

– Colonel major Sinima Bamba

– Capitaine de vaisseau Djakaridja Koné

– Colonel Vako Bamba

– Soro Jean

– Bamba Yacouba

Au nom des récipiendaires, Mme Touré Aya Virginie a exprimé sa gratitude au Président Alassane Ouattara pour ce geste de distinction surtout qu’en raison du deuil national (37 personnes tuées vendredi lors d’un accident d’un autobus de la SOTRA, renversé dans la lagune Ebrié) et du lourd passif de la crise postélectoral, la commémoration de l’Indépendance a été « réduite à sa plus simple expression).

Mme Touré Virginie, présidente du Rassemblement des femmes républicaines (RFR) a donné l’assurance qu’à partir de la présente cérémonie, les récipiendaires seront aux avant poste du message de réconciliation et d’espoir délivré la veille par le Chef de l’Etat. Elle a souligné que le ‘Père de la nation’, Félix Houphouët-Boigny a œuvré pour une Côte d’Ivoire terre d’espérance et qu’aujourd’hui, il leur revient de renouer avec cet idéal. « Après la crise, nous n’avons pas d’autre choix que la renaissance », a-t-elle affirmé.

(AIP)

cmas

Commentaires Facebook

Commentaires